• Le: lundi 16 octobre 2017 à 14:00 h
Prix 10 € Nous contacter

Par Jean-Michel BRÈQUE, Agrégé de Lettres

Mantes-la-Jolie – ENM Conservatoire à Rayonnement Départemental


La Campagne d’Italie (1796-1797) de Bonaparte a été triomphale… avec cette réserve que le futur empereur a traité Venise avec le dernier mépris. Il a mis fin à l’indépendance d’un Etat prestigieux vieux de dix siècles, l’a livré à l’Autriche (à Campo-Formio) après l’avoir trahi et dépouillé. Après Austerlitz, il a décidé de reprendre ce qu’il n’aurait jamais dû céder pour l’annexer lui-même dans son Royaume d’Italie. Le sort qu’il a réservé à la République de Saint-Marc reste sur sa mémoire comme une tache indélébile.

 

<